"> Archive - Lights - Indiepoprock

Lights


Un album de sorti en chez .

Il n’est finalement pas si simple à aborder qu?il n’y paraît, ce dernier opus des britanniques d’Archive. Le quintette électronique se plonge ici, au fur et à mesure que s?égrènent les morceaux, dans des martèlements froids très new wave. Avec plus ou moins de succès certes, mais reconnaissons que l’ambiance est recrée de façon bluffante. […]

Il n’est finalement pas si simple à aborder qu?il n’y paraît, ce dernier opus des britanniques d’Archive. Le quintette électronique se plonge ici, au fur et à mesure que s?égrènent les morceaux, dans des martèlements froids très new wave. Avec plus ou moins de succès certes, mais reconnaissons que l’ambiance est recrée de façon bluffante.

Evacuons rapidement Sane, ouverture dénuée du moindre intérêt mélodique, pour nous pencher sur la suite. C?est l’ouverture du second mouvement, Sit Back Down, qui nous fait prendre conscience que le groupe est certainement plus doué pour les introductions que pour? tout ce qui suit. Ces premières nappes sonores ne sont pas désagréables, mais semblent quelque peu bâclées. Veins vient non seulement élever le niveau global, mais surtout apporter un peu de couleur, de variété, avec une transe atmosphérique droit sortie de probables dizaines d’heures d’écoute de Jeff Buckley.

C?est ici que l’album décolle véritablement. Fermons le couvercle de la poubelle contenant les huit premières minutes, ainsi que Fold – probablement un titre que Travis a écrit, interprété puis ajouté discrètement à la maquette avant le passage en presse – et apprécions tout le doigté de la bande qui sera en octobre en tournée dans toute la France. System garde la froideur des échecs mentionnés, mais gagne en âme.

Tout l’intérêt de cette galette repose pourtant quasiment uniquement dans ces dix-huit minutes d’insensée ascension que constitue son morceau titre. Le groupe en était fier, l’ayant parachuté intitulé de l’album ; eh bien il pouvait. Il est agréable, à l’heure du tube parfaitement balancé en trois minutes, que les Anglais nous montrent qu?ils sont toujours capables de s?attarder sur un même thème magnifiquement simpliste. Un peu faible pour faire de ce disque, paradoxalement à la fois irrégulier et répétitif, un vrai bon disque, mais suffisant à côté de ce qui se fait actuellement?

Chroniqueur

Tracklist

  1. Sane
  2. Sit Back Down
  3. Veins
  4. System
  5. Fold
  6. Lights
  7. I Will Fade
  8. Headlights
  9. Programmed
  10. Black
  11. Taste of Blood

La disco de Archive