"> Elliott Murphy - Coming Home Again - Indiepoprock

Coming Home Again


Un album de sorti en chez .

"Coming Home Again"… Joli clin d’oeil pour l’homme au chapeau qui parcourt inlassablement les routes avec sa guitare depuis plusieurs décennies, vit entre Paris et le Havre et délivre des albums à l’envi. Une nouvelle balise dans le vaste océan des chansons du plus français des américains. Complétant une discographie à faire pâlir Bob Dylan (il […]

"Coming Home Again"… Joli clin d’oeil pour l’homme au chapeau qui parcourt inlassablement les routes avec sa guitare depuis plusieurs décennies, vit entre Paris et le Havre et délivre des albums à l’envi. Une nouvelle balise dans le vaste océan des chansons du plus français des américains. Complétant une discographie à faire pâlir Bob Dylan (il signe ici son vingt neuvième album), Elliott Murphy confirme ses talents de songwriter doué, à la plume intarissable et à la voix envoûtante.

Avec plus de cent concerts par an, difficile de se poser pour écrire ; c’est donc sur la route que sont nées ces treize chansons. Il en résulte un album aux ambiances et couleurs multiples: folk (As good as, le trop synthétique Mary Ann’s garage sale), country (Canaries in the Mind et son ambiance musette), des ballades nostalgiques (Home Again, Jesse, hommage posthume à un ami musicien). "Coming Home Again" a son lot de mélodies radiophoniques et de tubes probables (A Touch of kindness, Johnny boy gone). Comme d’habitude, Elliott Murphy s’est entouré de fins limiers pour cet album, tous entièrement conquis à sa cause, notamment l’incontournable Olivier Durand à la guitare et le new-yorkais Kenny Margolis aux claviers. Si on peut reprocher à Elliott Murphy de ne pas trop s’éloigner d’un chemin trop bien bordé (évitons de mettre « Coming Home Again » à côté d’« Aquashow »), on doit saluer la remarquable qualité des compositions et le talent d’Elliott Murphy pour nous faire rêver et voyager. 

Les fans d’Elliott parlent d’un certain Murphyland. « Coming Home Again » ouvre une fois de plus la porte de cet univers sonore confidentiel et singulier.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Pneumonia alley
  2. As good as
  3. A touch of kindness
  4. Making friends with the dead
  5. 40 days and 40 nights
  6. Losing it
  7. The prince of chaos
  8. Maryann's garage sales
  9. Not enough time
  10. Johnny boy gone
  11. Canaries in the mind
  12. Jesse
  13. Home again