"> Elliott Murphy - Never Say Never - Indiepoprock

Never Say Never


Un album de sorti en chez .

1995-2005 : les Stones ont fait 3 fois le tour du monde des stades, Dylan a sorti sa biographie, Neil Young a attaqué sa maison de disques en procès, Bush a été élu 2 fois, Hubble a photographié Mars, la Terre s?est réchauffée? Et Elliot Murphy dans tout ça ? Pourquoi s?intéresser à cette décennie? […]

1995-2005 : les Stones ont fait 3 fois le tour du monde des stades, Dylan a sorti sa biographie, Neil Young a attaqué sa maison de disques en procès, Bush a été élu 2 fois, Hubble a photographié Mars, la Terre s?est réchauffée? Et Elliot Murphy dans tout ça ? Pourquoi s?intéresser à cette décennie? Peut-être simplement parce qu?à l?aurore du 21ème siècle, le folk de l?ami Elliot continue de nous faire voyager. Peut-être parce que 10 albums (de qualité) en 10 ans, ça vaut la peine d?être souligné. Peut-être aussi parce qu?Elliot Murphy a mérité sa place au Panthéon des poètes pour ses compos et ses nouvelles. Bref, chacun trouvera une bonne raison de se procurer ce best of 1995-2005 ; les inédits et le DVD pour les fans, la découverte pour les autres.

14 titres de la période 1995-2005 dont 4 inédits (Never say Never, Dirty Old Man, My father?s house, Long time coming ) et un DVD comprenant biographie, discographie, photos, clips et extraits live. L?album défile comme le paysage le long de la route 66. Le folk rock d?Elliot Murphy est toujours aussi chaud et envoûtant après 32 ans de carrière. Même s?il n?a jamais eu la notoriété de ses contemporains Dylan ou Springsteen, Elliot Murphy est un songwriter confirmé et un musicien talentueux. Tell me, Small Room, Hard Core … ces ballades à la guitare, bercées par l?harmonica, sont intemporelles et c?est peut-être cela le secret du sieur Murphy.

Le DVD rappelle l?imposante discographie du New Yorkais de ?Aquashow? en 1973 à ?Soul Surfing? en 2002. Les différentes compilations, collaborations et lives ont été occultés pour ne pas effrayer le néophyte. Petit supplément sympathique, les extraits live présentent Murphy sur scène en acoustique avec le guitariste français Olivier Durand ( à l?époque de ?April?), l?occasion de découvrir une version acoustique et somptueuse de You never know you?re in for.

Produit par Elliot Murphy lui-même sur le label français Last Call (soulignons au passage qu?Elliot Murphy réside à Paris depuis 1989 et écume les salles de concerts provinciales), ?Never say never? n?est qu?une virgule dans la carrière de l?Américain qui continue sa route avec sa guitare et ses potes. Un peu de folk dans ce monde de brutes.

Chroniqueur