"> Innocent X - Haut/Bas - Indiepoprock

Haut/Bas


Un album de sorti en chez .

Innocent X est le nom d?un pape officiant au milieu du 17ème siècle. Rien de sacré dans la musique de ce trio instrumental français présents sur Label Bleu, un label qui lorgne plutôt vers le jazz aventureux. Ce qui n?est pas le cas ici. Chez Innocent X les influences sont résolument rock et font la […]

Innocent X est le nom d?un pape officiant au milieu du 17ème siècle. Rien de sacré dans la musique de ce trio instrumental français présents sur Label Bleu, un label qui lorgne plutôt vers le jazz aventureux. Ce qui n?est pas le cas ici. Chez Innocent X les influences sont résolument rock et font la part belle aux guitares. Abrasives les guitares. Pas de basses ici d?ailleurs. Seules les stridences règnent aux cotés de la batterie. Massive et sèche la batterie.

Il y a dans cette insistance à répéter et faire évoluer un motif quelque chose du Slint de « Spiderland », ce qui pour beaucoup est la référence ultime du post-rock. Les dissonances sont actes de foi, patronnées probablement par Robert Fripp (nous réécouterons pour la peine « Red » de King Crimson, pas étranger à tout ça). Cette musique est très écrite et structurée. La volonté des musiciens de créer une ambiance menaçante tout au long de l?opus est donc le fruit d?une rigueur et d?une forte cohésion. A l?instar de l?ancien groupe de David Pajo, Innocent X tisse un toile d?arpèges lugubres et de larsens savants (l?introductif « Asphalte »).

L?apparente sécheresse est en fait une vraie richesse : ce trio se focalise sur l?essentiel. Rien de démonstratif… A quoi bon ? La puissance de leurs compositions tient de la récurrences des phrases musicales. Tout ceci est dense et très abouti. Redoutable d?efficacité.

Chroniqueur

La disco de Innocent X

Fugues
0%
Haut/Bas
0%