"> Liars - Drum's Not Dead - Indiepoprock

Drum’s Not Dead


Un album de sorti en chez .

« Drum?s Not Dead » n’est pas le nouvel album des Liars. c’est un projet conjuguant musique et cinéma. Douze morceaux sur le disque audio et pas moins de trente-six vidéos (soit trois par titre) sur le DVD à ne surtout pas considérer comme un cadeau bonus. l’idée-concept est risquée au moment où les groupes de pop […]

« Drum?s Not Dead » n’est pas le nouvel album des Liars. c’est un projet conjuguant musique et cinéma. Douze morceaux sur le disque audio et pas moins de trente-six vidéos (soit trois par titre) sur le DVD à ne surtout pas considérer comme un cadeau bonus. l’idée-concept est risquée au moment où les groupes de pop cartonnent et qu?on se remet à sortir en club pour danser sur du rock. Point rassurant : les Liars n’étaient pas moins barrés avant.

En ce qui concerne la musique, nous sommes heureux de constater que le groupe trouve une cohérence et une direction jamais atteinte par le passé. Nous ne dirons pas qu?ils sont tout à fait apaisés, mais qu?ils arrêtent pour cette fois de courir dans tous les sens en même temps, ce qui, admettons-le, n’est une chose facile pour personne.

Musique sérielle et noise sont toujours au programme, cependant on observe une très nette perte de vitesse pour les hurlements en tout genre. Promis juré, ça chante maintenant ! On pense fortement au dernier Oneida (« The Wedding ») que les Liars connaissent certainement sur le bout des doigts ?d’autant plus qu?ils avaient sorti ensemble un obscur mini album intitulé « Atheists, Reconsider » (Arena Rock / Rykodisc) en 2002. Mais on ira jusqu?à se laisser évoquer Arab Strap sur The Wrong Coat For You Mt. Heart Attack.

Audio et vidéos, tout est basé sur des questions de rythme et de jeu autour, avec deux batteries complètes pour mener la danse. Et finalement, c’est peut-être bien le point le plus important de « Drum?s Not Dead ». Plus que les projets vidéos (un peu répétitifs à la longue) ou que le déménagement à Berlin (argument du label). Basé sur l’antagonisme des personnages « Mt Heart Attack » et « Drum », le disque trouve une dynamique narrative et surréaliste plus que bruitiste.

Chroniqueur
  • Publication 274 vues22 juin 2006
  • Tags LiarsMute
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. In The Bleak Midwinter (Prologue)
  2. Joy To The World
  3. O Come, O Come Emmanuel
  4. Won't You Come
  5. Heavenly Hosts
  6. Silent Night
  7. A Christmas Monologue
  8. Little Drummer Boy
  9. The Carol Of Joseph (I Believe In You)
  10. O Come All Ye Faithful
  11. Go Tell It On The Mountain
  12. Angels We Have Heard On High
  13. In The Bleak Midwinter (Epilogue)