"> Liars - WIXIW - Indiepoprock

WIXIW


Un album de sorti en chez .

Cela fait déjà dix ans que Liars surprend d’album en album. Sur « They Threw Us All In A Trench And Stuck A Monument On Top », Liars se démarquait des groupes rétro dont le nom commençait par « The »  et affirmait quelques fulgurances noisy au milieu de rythmes martiaux et post-punk, notamment pendant […]

Cela fait déjà dix ans que Liars surprend d’album en album. Sur « They Threw Us All In A Trench And Stuck A Monument On Top », Liars se démarquait des groupes rétro dont le nom commençait par « The »  et affirmait quelques fulgurances noisy au milieu de rythmes martiaux et post-punk, notamment pendant les trente minutes de l’immense This Dust Makes That Mud. Il y a eu un changement de line-up et des concept-albums autour des sorcières (« They Were Wrong So We Drowned ») ou encore avec des personnages fictifs qui s’appellent Drum et Mt Heart Attack (« Drum ‘s not Dead ») avant de revenir avec un disque aux sonorités plus rock (« Liars ») et enfin un « Sisterworld » qui sonnait déjà comme premier bilan des affaires …

La première impression lors de l’écoute de « WIXIW » (prononcez « Wish You ») est assez étrange, le disque est plus calme qu’à l’accoutumée, on sent qu’un virage électronique a été pris, les ordinateurs remplacent les instruments. Même si on entend toujours une guitare, une basse et une batterie, ils sont essentiellement triturés dans un étrange spectre informatique. Mais le groupe ne perd pas de son identité sonore, et réussit même à proposer, une fois de plus, des compositions intransigeantes, répétitives et presque psychédéliques, qui ne sont pas sans rappeler les constructions des précédents disques.

Ca s’ouvre sur la guitare acoustique samplée de WIXIW avant de partir dans les plages ambiantes et les rythmiques tribales de Octagon. Cette étrangeté est assez saisissante, avant d’écouter la puissante déflagration de Brats, qui n’est pas sans rappeler les compositions de « Sisterworld ». On pourrait passer en revue les titres de « WIXIW », mais ce serait finalement assez vain, une belle cohérence électronique se dégage des titres de ce disque, et on n’a pas besoin de trop s’étendre pour sentir que ce sont des chefs d’œuvres …

Reste à voir comment Angus Andrew, Aaron Hemphill et Julian Gross transposeront « WIXIW » en live. Espérons qu’il y aura des machines et des instruments, espérons aussi que ça sera différent du disque. D’ailleurs ça tombe bien, ils seront en concert au Nouveau Casino le 7 Juin …

Chroniqueur
  • Publication 279 vues19 juillet 2012
  • Tags LiarsMute
  • Partagez cet article

Tracklist

  1. The Exact Color of Doubt
  2. Octagon
  3. No.1 Against the Rush
  4. A Ring On Every Finger
  5. Ill Valley Prodigies
  6. WIXIW
  7. His and Mine Sensations
  8. Flood to Flood
  9. Who Is the Hunter
  10. Brats
  11. Annual Moon Words