"> Arab Strap - The Last Romance - Indiepoprock

The Last Romance


Un album de sorti en chez .

Le climat semble s’adoucir dans les sombres allées de Glasgow, l’humeur naguère glaciale des deux tristes sires d’Arab Strap en atteste formellement ! Déjà auteur en 2003 d’un « Monday At The Hug And Pint » sensiblement plus enjoué que ses prédécesseurs, le duo écossais poursuit sa thérapie sur ce sixième opus. Aidan Moffat et Malcolm Middleton […]

Le climat semble s’adoucir dans les sombres allées de Glasgow, l’humeur naguère glaciale des deux tristes sires d’Arab Strap en atteste formellement ! Déjà auteur en 2003 d’un « Monday At The Hug And Pint » sensiblement plus enjoué que ses prédécesseurs, le duo écossais poursuit sa thérapie sur ce sixième opus.

Aidan Moffat et Malcolm Middleton semblent désormais voir la vie en rose, si bien que le thème de l’amour heureux paraît omniprésent sur cet album. Selon les dires répétés de Moffat, le titre « The Last Romance » désigne d’ailleurs une idylle en cours, et non une énième mésaventure affective. Entre deux moues boudeuses de rigueur, Arab Strap ose donc quelques gestes avenants et sourires sincères. Pas mécontent de son petit effet, le groupe prend tout de même soin d’user de titres en trompe l’?il pour camoufler ses morceaux les plus rythmés ou les plus arrangés ([If There?s] No Hope For Us, Don’t Ask Me To Dance, Speed-Date).

Le duo s’autorise même une incursion de plus de 5 minutes en territoire résolument optimiste, sur l’euphorisant There Is No Ending et son final cuivré, petit chef d’?uvre de ce disque ? comme pouvait l’être la bombe disco douce-amère The Shy Retirer, en ouverture de « Monday At The Hug And Pint ».

Moins de grimaces patibulaires, moins de plaisanteries scabreuses, nos deux convives en deviendraient donc presque présentables et c’est avec un plaisir de moins en moins gêné qu?on les accueille à notre tablée. Vivement le prochain gueuleton !

Chroniqueur