"> Supergrass - Life on Other Planets - Indiepoprock

Life on Other Planets


Un album de sorti en chez .

Après un troisième album jugé décevant, Supergrass était attendu au tournant par ses fans et ses détracteurs. Sans avoir jamais révolutionné le rock depuis la sortie de leur premier album, « I should Coco » en 1995, le chanteur simiesque (Gaz Coombes) et ses acolytes ont traversé la scène britpop avec beaucoup de fraîcheur.Avec « Life on other […]

Après un troisième album jugé décevant, Supergrass était attendu au tournant par ses fans et ses détracteurs. Sans avoir jamais révolutionné le rock depuis la sortie de leur premier album, « I should Coco » en 1995, le chanteur simiesque (Gaz Coombes) et ses acolytes ont traversé la scène britpop avec beaucoup de fraîcheur.Avec « Life on other planets », les quatre (depuis l’intégration définitive aux claviers de Rob Coombes, le frère de Gaz) ont franchi une nouvelle étape. Point d’extraordinaire évolution sur ce quatrième opus, mais une tendance à l’hommage bien senti. En effet l’influence de T-Rex plane sur tout l’album avec des titres glam comme « Za », référence imparable à « Get it on », ou bien encore « Seen the light » qui ressemble à s’y méprendre à « Raw ramp » du même Marc Bolan.La voix de Gaz, sans tomber dans le plagiat, prend certains des tics vocaux qui ont fait le succès du regretté leader de T-Rex dans les années 70. Des chœurs très « chabadouwa » en toile de fond, nos amis britanniques jouent avec une bonne humeur non dissimulée et communicative. Toute guitares dehors ils se surprennent même à nous la jouer punk à la New York Dolls sur « Never Done Nothing like that before ». Ce titre à lui tout seul vaut le détour: 1min44 de défoulement jouissif pour vos tympans. On n’échappe pas non plus aux ballades paisibles. Mais ce n’est pas le genre dans lequel Supergrass excelle le plus. Si « Evening of the day » est une chansonnette bien agréable elle a tout de même une dérangeante ressemblance avec « The road to Mandalay » de … Robbie Williams ! On préférera l’énergique enthousiasme de « Grace » ou « Rush Hour Soul ».Et comme la dernière plage, « Run », finit par le même petit air d’orgue qui ouvre le premier titre, on est tenté de laisser tourner le disque en boucle. Une bien bonne idée tant ce nouveau Supergrass est entraînant et plaisant. On a hâte de les retrouver sur scène.

Chroniqueur
  • Pas de concert en France ou Belgique pour le moment

Tracklist

  1. Za
  2. Rush Hour Soul
  3. Seen The Light
  4. Brecon Beacons
  5. Can't Get Up
  6. Evening Of The Day
  7. Never Done Nothing Like That Before
  8. Funniest Thing
  9. Grace
  10. La Song
  11. Prophet 15
  12. Run