"> Mark Lanegan - Bubblegum - Indiepoprock

Bubblegum


Un album de sorti en chez .

Pour beaucoup, Mark Lanegan est davantage le chanteur de luxe de Queens Of The Stone Age (qu?il a quitté récemment) que celui de sa première formation un peu oubliée, Screaming Trees, associée à la nébuleuse Nirvana/Seattle de la fin des eighties. Ceux qui eurent la chance de le voir irradier la scène de l?Elysée Montmartre […]

Pour beaucoup, Mark Lanegan est davantage le chanteur de luxe de Queens Of The Stone Age (qu?il a quitté récemment) que celui de sa première formation un peu oubliée, Screaming Trees, associée à la nébuleuse Nirvana/Seattle de la fin des eighties. Ceux qui eurent la chance de le voir irradier la scène de l?Elysée Montmartre en juin 2003 en compagnie des Reines mentionnées plus haut sont probablement encore parcourus de frissons divins tant le charisme de cet homme, ces deux soirs là, fût palpable. Il fallait y être.

Le talent et la voix de Mark Lanegan semble à nouveau recevoir les faveurs de ses pairs comme en témoigne l?impressionnant line-up présent sur ce nouvel album solo : Josh Homme et Nick Oliveri (QOTSA), PJ Harvey, Chris Goss (Masters of Reality), Greg Dulli (Afghan Wigs), Alain Johannes, Izzy Stradlin et Duff McKagan ( ?)? Une réunion rare mais sans emphase. La voix de Lanegan reste le point de mire de l?entreprise, grave, suave, habitée (« One hundred days »).

La musique composée par lui seul s?apparente à un rock épuré mâtiné de blues ténébreux et parcouru de stridences (« Sideways in reverse », « Can?t come down ») . Aussi simples soient les structures des chansons, les arrangements s?avèrent souvent délicats et élégants ; le piano tient une place de choix et Josh Homme montre un bel éventail de sa palette de guitariste, loin de ses riffs pachydermiques entendus dans Kyuss ou QOTSA. Quelques sons électro s?immiscent dans l?ensemble sans détoner. Bien que les invités soient nombreux, le tout reste homogène.

Ponctué de beaux duos en compagnie de PJ Harvey, qui excelle dans cet exercice, ou de Wendy Rae Fowler (le magnifique autant que court « Bomber »), ce Bubblegum se réécoutera de nombreuses fois et nous incitera à se pencher sur sa discographie passée.

Chroniqueur

Tracklist

  1. When Your Number Isn't Up
  2. Hit the City
  3. Wedding Dress
  4. Methamphetamine Blues
  5. One Hundred Days
  6. Bombed
  7. Strange Religion
  8. Sideways In Reverse
  9. Come to Me
  10. Like Little Willie John
  11. Can't Come Down
  12. Morning Glory Wine
  13. Head
  14. Driving Death Valley Blues
  15. Out of Nowhere